Les chiffres fous du surpoids en France


15,7 %

–     Pour les hommes : 41 % sont en surpoids et 15,8 % en obésité

–     Pour les femmes : 25,3 % en surpoids et 15,6 % en obésité

50 %

–     L’excès de poids continue d’augmenter légèrement en France sans que l’obésité n’explose : en 1980 le surpoids concernait 6,1 % des adultes ; entre 1997 et 2012 le nombre de cas de surpoids a augmenté de 76 % puis a vu sa croissance ralentir ensuite. Cependant 1 Français sur 2 est en surpoids (total Surpoids + Obésité : 56,8 % d’hommes et 40 % de femmes en surcharge pondérale).

Globalement la France n’échappe donc pas au fléau du surpoids et de l’obésité qui d’après l’OMS affecte un tiers des adultes dans le monde.


* 3 Français sur 4 se jugent en bonne santé, 1 sur 2 est en surpoids, 15,7% sont obèses 
* 2/3 pratiquent un sport, mais seulement 1 personne obèse sur 2 
* Plus de 85% déclarent avoir une bonne alimentation et 46% fréquentent les fast-foods 
* Les Français mangent en moyenne 3,4 fruits et légumes par jour 
* 1 sur 4 a déjà vu un diététicien, 16% des Français suivent actuellement un régime.

 L’obésité en Europe

En Europe la France occupe une position intermédiaire entre les Irlandais et les Maltais (76 % de surcharge pondérale en 2010) et les Suissesses en dernière place (33%).

Où sont les obèses en France ?

25,6 %

Alors que dans les grandes villes le taux d’obésité reste bas comme à Paris (10,7 %), à Lyon (12,3 %) ou à Bordeaux (13 %), dans le département du Nord, le taux d’obésité culmine à 25,6 %, juste devant la Meurthe-et-Moselle (22,9 %) et la Charente (19,4 %).

L’obésité en France en 2017

L’obésité en chiffres année 2017

7.000.000

7 millions de personnes sont considérées comme obèses (soit 15,7 % de la population adulte). La proportion des personnes obèses est passée de 8.5% à 14,5% entre 1997 et 2009.  L’augmentation de la prévalence est observée dans toutes les tranches d’âge de la population, y compris les seniors. Cependant, celle-ci semble plus importante chez les femmes (15,6%) que chez les hommes (15,8%).

Combien de personnes en surpoids en France ?

1/2

Selon une étude publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire, un Français sur deux est en surpoids, trop gras et trop gros. Cette même étude confirme que l’obésité en France est fortement corrélée au statut social et au sexe. Selon cette étude:

–     Pour les hommes : 41 % sont en surpoids et 15,8 % en obésité.

–     Pour les femmes : 25,3 % en surpoids et 15,6 % en obésité

–     Soit, au total Surpoids + Obésité : 56,8 % d’hommes et 40 % de femmes en surcharge pondérale.


La définition de l’obésité

L’OMS définit un adulte qui a un Indice de masse corporelle (IMC) entre 25 et 29,9 comme le surpoids – un adulte qui a un IMC de 30 ou plus est considérée comme obèse – un IMC au-dessous de 18,5 est considéré comme l’insuffisance pondérale et entre 18,5 à 24,9 un poids santé.

Obésité modérée :

IMC de 30 à 35, risques de maladies telles que certains cancers, le diabète ou l’hypertension.

Obésité sévère :

IMC de 35 à 40, tant augmentation des risques de maladies ; chirurgie envisageable.

Obésité morbide :

IMC supérieur à 40, la vie de la personne obèse est menacée ; perte significative d’espérance de vie.

Le tour de taille, indicateur du surpoids

94/80

L’obésité abdominale a été prise en compte comme un nouvel indicateur du surpoids : si le tour de taille dépasse 94 cm pour un homme et 80 cm pour une femme. L’obésité abdominale mesurée ainsi est encore plus fréquentes que l’obésité globale : 41,6 % des hommes et 48,5 % des femmes ont une taille trop replète.

Cet indicateur est intéressant car plusieurs études scientifiques suggèrent que n’utiliser que l’indice IMC peut conduire à sous-estimer les risques cardio-vasculaires ou métaboliques liés au surpoids et que la prise en compte des pour les sur les hanches est importante.

Définition du surpoids

25+

On considère qu’un individu est en surpoids quand son indice de masse corporelle (IMC) dépasse 25. Quand cet indice qui mesure le rapport entre le poids en kg la taille au carré est supérieur à 30, on considère que la personne est en obésité.

Les conséquences du surpoids et de l’obésité en France

Les signes d’une pathologie cardio-vasculaire

L’excès de masse graisseuse dans la population augmente la fréquence de nombreuses maladies : pathologies cardio-vasculaires, problèmes articulaires, diabète, dépression ou cancers de plusieurs types (notamment de l’utérus, du sang après la ménopause, ou du foie), troubles respiratoires…

L’obésité est un problème sanitaire majeur

L’obésité touche particulièrement les plus de 60 ans avec un taux d’obésité de 1,8 % pour les hommes et 18 % pour les femmes (2016) contre 10,4 % pour les hommes et 11,4 % pour les femmes de 30 à 39 ans. Les seniors obèses présentent aun risque particulier dans la mesure où ils cumulent les risques liés au surpoids et ceux liés au vieillissement.

L’obésité et le surpoids chez les enfants en France

Un enfant en surpoids

3,5 %

Selon une étude menée par l’OCDE en 2014 , l’obésité infantile représente environ 35 %. Le nombre d’enfants entre 5 et 17 ans en surpoids est de 1,7 million : autrement dit un enfant sur cinq est en surpoids en France.

Que faire contre le surpoids et l’obésité

La chirurgie de l’obésité (bariatrique)?

50 000

Il y a environ 50 000 opérations de l’obésité, chirurgie bariatrique, chaque année en France : autrement dit chaque jour en France 137 personnes obèse se font opérer pour résoudre leurs problèmes de poids.

Entre 2008 et 2014, le nombre d’interventions de chirurgie de l’obésité, où chirurgie bariatrique, a triplé en France et continue à augmenter : 240 000 personnes obèses se sont faites opérer entre 2006 et 2014. Le nombre de chirurgies bariatrique réalisé en 2016 a été de 50 000 et de 300 000 entre 2005 et 2015. En 2018, il y aurait environ 500 000 personnes opérées (cumul) ! Mais aprés que se passe t’il ?

Contre l’obésité, la tentation des régimes?

Comme le montre les études scientifiques, contre l’obésité quelques régimes peuvent fonctionner à court terme (régime crétois ou méditerranéen ; régime DASH) mais les personnes finissent toujours par reprendre du poids. Vous pouvez consulter une diététicienne–nutritionniste spécialiste de la prise en charge du surpoids et « anti régime ».

Opération, régime, coupe faim, avez vous aussi tout essayé et eu que des échecs? Répondez moi en me laissant un commentaire juste en bas

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.